UNAGI KAROKU*

mmmmm

          Dans le billet précédent, je parlais de « Seichuushin«  (ligne centrale du corps).
        Mais qu’en est-il de HIKITSUCHI Michio Sensei ?

       A et C 001 Lors d’un de mes séjour à Shanghai pour la pratique du taïchi chuan, dans les années 1990, j’avais montré à Maître Gu Meisheng un magazine d’arts martiaux (Arts et Combats). En page de couverture il y avait la photo d’Hikitsuchi. En la voyant, il a dit : « Il a son Centre! »

          Qu’a voulu dire Gu Meisheng ?
          Le Centre peut désigner à la fois la vraie Nature et se représentation physique dans le corps (seichuushin). Si ce Centre est unique, il peut y avoir plusieurs degrés dans sa représentation.
          J’avais posé la question à un ami sinologue et pratiquant de taïchi chuan, Philippe. Voici sa réponse :
« Dans le cas de ton maître, je pense que Gu Meisheng voulait dire ceci : Hikitsuchi avait dû trouver d’où proviennent ses énergies, et savait s’en servir martialement. Il avait donc son Centre (donc un Yao très subtil). Maintenant son Centre était-il complètement débloqué ? C’est-à-dire avait-il fait le lien entre le Centre dans l’esprit (vide total) et sa manifestation dans le corps (la ligne) ? C’est difficile de se prononcer. En tout cas c’est déjà exceptionnel ».

          Hikitsuchi Sensei s’est toujours situé comme un intermédiaire entre O sensei et nous, pratiquants:

  • « Je voudrais écrire un livre sur O Sensei. Mais tant que je vivrai, je veux être comme un livre qui prouve son oeuvre et son enseignement** ».
  • « Je pense que c’est O Sensei qui dirige le cours, je ne suis que son interprète** »
    Il nous disait souvent que ce n’était pas lui mais les kamis (divinités) qui agissaient à travers lui.

          Je terminerai par cette anecdote. C’était lors de l’un de mes séjours à Shingu.  A l’invitation d’Hikitsuchi Sensei, nous sommes allés dîner à « Unagi Karoku »*.
          Au cours du repas Hikitsuchi a pris une feuille de papier et un stylo, il a aligné verticalement, à gauche de la feuille, les caractères du nom et du prénom de O Sensei et à droite de la feuille, il a écrit son nom et son prénom en donnant leur signification :

 

Hikitsuchi site2

         

          Il a tracé une flèche qui relie « ue-shiba » (planter le gazon) vers « tsuchi » (la terre). Son explication : « On a besoin de la terre pour planter le gazon On ne peut pas planter le gazon sur le béton ».
          Il a associé « mori » (développer) avec « michi » (la voie). Son explication : « Il faut développer la voie de l’aïkido ».
          Enfin, il a rapproché le caractère « hei » (la paix) au caractère « o » (courageux). Son explication  il faut être actif pour la paix dans le monde ».

 

« On a besoin de la terre pour planter le gazon  –  Il faut développer la voie de l’aïkido
Il faut être actif pour la paix dans le monde »

mmmmmmmm

*  « Unagi Karoku » est un restaurant dont la spécialité est l’anguille grillée. Il se situe tout près de « Kumano Juku Dojo », le dojo d’Hikitsuchi Michio.
** Propos sur l’Aïkido  – Hikitsuchi Michio Sensei. Réalisé par Annie Morel – Avril 1994