SOWAI SHOU : lancer les mains

 

Exercice d’origine chinoise, « sowai » veut dire lancer, et « shou » signifie les mains.
Nous pratiquons ces deux exercices généralement en début de séance d’aïkido. Ils sont faits pour solliciter le yao*, le mettre en mouvement. Ils consistent à créer une « torsion » au niveau de la taille par le mouvement du buste par rapport aux hanches. Ces mouvements s’exécutent avec un peu de rapidité, sans force.

MOUVEMENT N° 1

Prenez la position naturelle :

  • pieds largeur des hanches,
  • les genoux légèrement fléchis, sans force ni tension,
  • coccyx pointé vers le sol,
  • poids du corps un peu plus sur les talons, 50/50 sur chaque jambe,
  • les bras le long du corps.

Le mouvement :

3 2 1

 

 

  • Amenez 70% du corps sur la jambe gauche et tournez le buste vers la gauche en le déliant bien au niveau de la taille.
  • Bien détendre les bras, ils vont s’enrouler autour du corps*, veillez à garder les épaules basses et les coudes souples.
  • Amener 70% du poids du corps sur la jambe droite, même remarque que précédemment.
  • Les deux pieds doivent restés parfaitement collés au sol.
  • Le mouvement se fait autour d’une ligne sinciput, kua (pli inguinal), talon.

Remarques :

Faites en sorte que le bassin soit toujours à l’horizontal. Pour cela, ne décollez pas les pieds, gardez-les bien accrochés au sol. Ne fermez pas les genoux, ils restent dans l’alignement  de chaque pied (rappel : ils doivent être  bien parallèles).

MOUVEMENT N°2

Prendre la position naturelle définie dans le mouvement  1.

1 2 3 4 5 6
  • Déplacer tout le poids du corps sur la jambe droite.
  • Les hanches suivent le mouvement vers la gauche droite et déplacent le pied gauche en le soulevant par le talon. La pointe effleure le sol. Attention, le pied gauche doit bien suivre la hanche et ne doit  pas se croiser le pied gauche. 
  • Le buste continue le mouvement vers la gauche en se déliant bien au niveau de la taille.
  • Bien détendre les bras ils vont s’enrouler autour du corps*, veillez à garder les épaules basses et les coudes souples.
  • Amener tout le poids du corps sur la jambe gauche en posant le talon et en pivotant à 90°pour que pied reprenne sa position de départ.
  • Le pied porteur doit resté parfaitement collé au sol
  • Le mouvement se fait autour d’une ligne sinciput, kua (pli inguinal), talon.
tambourin *Le yao est à l’image du manche de ce tambourin à boule, les bras sont comme les deux boules. Les mains viendront « frapper » le dos, non pas dans la première rotation du manche, mais dans le mouvement du retour. Sous l’effet de la torsion exécutée par le mouvement du buste par rapport aux hanches,  c’est le yao qui va impulser le mouvement suivant.